Brico : nos conseils pour changer une poignée de porte !

Quoi de plus commun au sein d’un foyer qu’une porte ? Cette question, vous vous l’êtes probablement posée lorsque par surprise, la poignée du salon déjà très abîmée est restée dans votre main. Ou lorsque, par envie de changement, vous avez décidé de relooker votre intérieur sans cet élément qui ne correspond plus à vos goûts. Pour cela, il n’y a pas dix mille solutions : il faut apprendre à les changer !

Changer une poignée de porte peut avoir diverses causes, la plus rencontrée étant sans doute la perte de ses clés. Pour commencer, il faut avouer que la partie « mécanique » de ces objets est très méconnue, et cela peut en effrayer plus d’un, surtout quand on voit la page de Wikipédia décrivant le fonctionnement des poignées. Une réaction commune est de penser à faire appel à un professionnel ou à l’utilisation de clé passe PTT, mais le coût trop élevé de l’un ainsi que l’utilisation situationnelle de l’autre ne correspondra sûrement pas à votre budget ou à vos attentes. Rassurez-vous, nous sommes là pour vous indiquer la marche à suivre : on se retrousse les manches.

1 – Identification de la poignée de porte existante

poignée de porte ancienne

Il faut déjà partir d’un constat simple : il n’est pas question d’intervenir sur un quelconque changement sans avoir au préalable identifié quelle poignée est installée sur votre porte. Cela passe par divers questions qu’il faut se poser, comme le font remarquer nos collègues chez Ooreka dans leur article sur comment démonter une poignée de porte.

  • Les vis sont-elles apparentes ?
  • Y’a-t-il un cache ?
  • La serrure est-elle à clé (porte classique) ou à loquet (porte des toilettes) ?
  • Quelles sont les dimensions de la poignée ?

Ces interrogations vous permettront dans un premier temps de mieux repérer votre installation et de faire le bon choix lors de l’achat de votre future poignée. Dans le cas où vos connaissances n’iraient pas plus loin, vous aurez a minima assez d’éléments à fournir à un vendeur spécialisé.

Dans des cas particuliers, d’autres outils seront nécessaires, d’où l’importance de bien identifier l’existant afin de se préparer au mieux.

2 – Démontage

Dans le cas d’une serrure à vis apparentes, il faudra vous munir d’un tournevis adéquat, ainsi que d’une clé alène. Une petite vis (la « relieuse ») se trouve sur l’axe de la poignée. Retirez-la en premier lieu avant de démonter la plaque d’apparat. Si c’est une serrure dite « à cache », il vous suffira simplement de faire levier avec un tournevis plat afin de déboîter l’élément en plastique qui recouvre l’ensemble. Cette étape faite : démontez les relieuses.

Dès lors, il faut séparer la partie mâle de la femelle ainsi que la tige carrée qui les relie. Conservez le tout, au cas où les éléments de votre nouvelle poignée ne correspondraient pas : vous pourrez les réutiliser.

3 – Assemblage de la poignée de porte

Désormais, c’est le moment d’installer le nouvel appareillage. Dans les faits, remonter la poignée ne devrait pas poser de grosses difficultés. Toutefois, et si les modèles actuels facilitent l’installation, il se peut que les trous de fixations ne correspondent pas tout à fait à votre ancienne version. Dans ces cas-là, n’hésitez pas à percez avec un petit foret (pas plus de 6mm) afin de corriger les incohérences.

Faites bien attention à adapter votre nouvelle serrure sur l’emplacement existant. Vérifiez bien les éléments de fixations ainsi que la bonne position des tiges de liaisons.

4 – Vérification et corrections

clé dans une serrure

Enfin, dernière étape, et non des moindres, puisqu’il faut s’assurer que le tout fonctionne correctement. Vous l’avez compris, une excellente identification de votre matériel dès le départ facilite grandement les étapes suivantes.

Pourtant, il faut également prendre en compte qu’il est possible que des spécificités de dernières minutes ne s’invitent au programme. Pas de panique, il faut simplement bien observer et comprendre comment se comporte une serrure, et le reste devrait suivre naturellement.