Réaliser un double de clé : quelle marche à suivre ?

S’il y a bien un objet qui, à l’instar du smartphone, ne quitte quasiment jamais notre personne : ce sont bien des clés ! Précieux sésames sécurisant l’accès à nos biens privés, il est courant d’avoir peur de les perdre ou, pire, de se les faire subtiliser. C’est dans ces cas que la question de réaliser un double se pose. Avant cela, il convient tout de même de réponse à d’autres interrogations : par qui et à quel prix ?

De quels types de clés parle-t-on ?

Dans l’inconscient collectif, réaliser un double de ses clés se fait rapidement et auprès d’un professionnel en serrurerie, du fabricant lui-même voire du cordonnier de quartier pour les plus puristes. Le temps passant, l’avènement d’internet est venu quelque peu bousculer les codes et offrir un marché différent aux clients. Cela étant dit, et avant toute autre chose, il est primordial d’identifier clairement le type de clé, car les coûts, les méthodes et les acteurs du secteur à sélectionner ne seront pas les mêmes.

  • Clés à panneton

Assez anciennes, elles sont souvent plus massives que les clés actuelles et disposes d’un volet taillé en bout de tige (un panneton). Sa reproduction est donc aisée et ne dépasse pas la dizaine d’euros. En contrepartie, elle offre une sécurité plutôt discutable.

  • Clés paracentriques

Le modèle le plus répandu à l’heure actuelle. La taille de ces clés est prévue pour actionner un système de goupilles et ainsi débloquer la serrure. Sa reproduction est elle aussi très simple et reste dans la même tranche de prix.

  • Clés radiales

Ou « à trous », elles offrent plus de sécurité que les deux modèles cités précédemment. Leur utilisation est un apanage commun des résidences privées. Bien qu’un peu plus difficile à reproduire, elles restent toutefois dans un budget acceptable, puisqu’il faudra compter moins d’une vingtaine d’euros pour obtenir un double.

  • Clés protégées

Clairement le type de clé offrant le plus de sécurité, mais également le plus de contraintes. En effet, elles sont souvent soumises à brevet et en obtenir un double ne se fera que sous certaines conditions juridiques. Généralement, seul le fabricant est autorisé à effectuer la reproduction pour un coût pouvant aller entre cinquante et deux cents euros.

Une histoire de sécurité !

Vous l’avez compris, les circonstances ne sont pas vraiment les mêmes selon ce que vous possédez. La grande question est essentiellement de se demander si votre clé est considérée comme protégée ou non. Si tel est le cas, chercher un bon serrurier sur le net ou vous présenter à votre professionnel habituel ne sera peut-être pas suffisant.

Chaque type de clé offre une protection plus ou moins importante. Forcément, la facilité (ou non) de créer un double devient un facteur de coût ; d’efficacité ; de qualité, et c’est dans ce sens que se positionne les clés protégées. En effet, soumettre ces versions à une législation stricte diminue fortement les chances de copies illégales, ce qu’il reste possible de faire pour les modèles dits « classiques ».

Les clés soumises à réglementation sont constamment livrées avec une preuve de propriété spécifique : il convient d’exiger ce document si le professionnel omet de vous le remettre. Sans cela, il sera difficile d’obtenir un double. L’anticipation, l’identification de votre installation et le choix du professionnel qualifié restent donc des étapes incontournables avant de se lancer dans une procédure de ce genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *