Poser une porte blindée : que faut-il savoir ?

Poser une porte blindée : que faut-il savoir ?

En 2018, le nombre de cambriolages s’est élevé à plus de 230.000 partout en France, et dans 80% des cas de figure, c’est la porte d’entrée qui est visée en premier. Se questionner sur la pose d’une porte blindée devient alors sensé, à condition de bien se renseigner et de ne pas faire n’importe quoi. Poser une porte blindée : que faut-il savoir ?

Pourquoi choisir une porte blindée ?

Contrairement aux modèles « standards » qui ornent la plupart des habitations à l’heure actuelle, une porte blindée offre bien entendu une protection plus efficace. Le bloc est plus imposant, plus lourd, et les mécanismes de serrure sont plus aboutis, demandant à un éventuel assaillant un matériel adapté pour procéder à un méfait.

Car selon le type de porte et surtout de sa certification, cette dernière résistera plus ou moins longtemps. Lorsque l’on considère qu’un cambrioleur abandonne en moyenne au bout de cinq minutes sans succès, les portes blindées deviennent forcément des alliés incontournables.

Ce n’est pas tout, puisqu’en plus de fournir une certaine tranquillité d’esprit, les portes blindées ont d’autres atouts, notamment sur le plan de l’isolation (thermique ou phonique). En effet, cela peut être un avantage de procéder à une installation d’un tel équipement afin de réduire l’effet de passoire énergétique d’un logement, dans la mesure où le reste de l’habitation ne connaît pas de déperditions intempestives.

Alors faut-il craquer ? Pourquoi attendre et ne pas profiter de cette sécurité supplémentaire tout de suite ? Ces questions sont légitimes. Cependant, il faut néanmoins se documenter et se renseigner afin d’éviter de faire les mauvais choix.

Se documenter est salutaire !

Comme cité ci-dessus, il convient de savoir où l’on met les pieds lorsque l’on projette de s’équiper avec une porte blindée. S’il est en effet possible d’effectuer une installation soi-même, il ne faut pas négliger l’importance de faire appel à un professionnel qui saura vous conseiller efficacement d’une part et réaliser une installation dans les règles de l’autre. Quel bloc choisir, avec quelle serrure et sous quelles garanties ? Toutes ces questions, et bien d’autres encore, sont à prendre en compte afin de couvrir tout le spectre des spécificités, le tout pour pour bénéficier d’une sécurité optimale.

Actuellement, il existe trois niveaux de certification de portes blindées :

  • A2P BP1
  • A2P BP2
  • A2P BP3

Ces trois critères assurent une protection de délai qui s’élève respectivement à cinq, dix et quinze minutes. Partir donc à l’aveugle lors de son achat n’aura donc ni le même degré d’efficacité, ni la même tranche de prix.

Lorsqu’un professionnel s’engage à poser une porte blindée, il engage également son savoir-faire et son expertise. Vous serez donc assuré d’avoir un accès solide, aux normes, sans défaut de pose ni de vices d’installation. De plus, il vous renseignera sur les modalités de pose. En effet, selon que vous habitiez sur une propriété privée ou en résidence, les conditions ne seront pas forcément les mêmes, et le syndicat de copropriété pourra vous imposer des règles spécifiques à suivre (taille, couleur, type, etc.).

Enfin, votre assureur logement risque de ne pas vous accorder de dédommagements lors d’un cambriolage si un expert se déplace et constate que la porte a cédée due à une mauvaise pose, qui plus est, n’a pas été faite par un professionnel du secteur.

Le choix de renforcer l’entrée de son habitation est donc légitime et efficace. Toutefois, il faut bien veiller à avoir toutes les cartes en main au moment d’opter pour un tel dispositif de protection, car une erreur d’appréciation pourra vous coûter cher en termes de sécurité et en termes financiers.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.